Les bienfaits de la marche

La marche a ceci d’extraordinaire en tant que discipline physique : sa simplicité, son universalité et son intemporalité. La marche est depuis toujours une activité naturelle de l’Homme. Avec les bâtons, elle prend une dimension ludique mais aussi et surtout une dimension d’équilibre physique, elle permet ainsi de découvrir ou retrouver les sensations de légèreté de la marche d’un animal à quatre pattes (tels la gazelle, le cheval…). La technique de marche nordique permet un rééquilibrage du corps grâce à la répartition des efforts musculaires entre le haut et le bas du corps, entre les bras et les jambes, la gauche et la droite… Elle a la particularité de pouvoir s’adresser à tous publics (enfants comme adultes, athlètes comme non athlètes, publics très sportifs comme peu sportifs, publics avec ou sans restriction physique). Pour cette dernière catégorie de marcheurs, un concept de « rando-santé » a été développé en 2009 au sein de la FFR par des médecins animateurs de randonnée, pour permettre aux personnes avec un handicap quelconque (articulaire, respiratoire, cardiaque, surpoids…) de marcher « moins loin, moins vite et moins longtemps » de rejoindre des groupes de randonnée et par là de bénéficier de tous les avantages de la marche en plein air et en compagnie.

Je suis convaincue que l’on peut élargir ce concept de « rando-santé en marche classique » (sans bâtons) à un concept de « rando-santé en marche nordique » (avec bâtons) et faire profiter des bénéfices de la marche nordique à un public a priori écarté d’une pratique qui peut apparaître comme trop athlétique. Car pratiquée à rythme lent, la marche nordique offre les mêmes avantages qu’à rythme plus rapide  : soulager les muscles du bas du corps, ré-oxygéner l’ensemble de l’organisme, retrouver une activité de plein air vivifiante et tonifiante…

Avec la marche nordique, c’est une question de rythme. Tout individu capable de marcher éprouvera le plus de plaisir en marchant à son rythme, le rythme évoluera avec son âge et sa condition physique.  La température extérieure peut aussi avoir une influence sur le rythme de la marche d’un individu : quand il fait très froid, on a naturellement tendance à accélérer le pas…

Marchéo veille à regrouper les marcheurs en fonction de leur rythme de marche, la technique de marche reste la même, seul le rythme, c’est à dire l’impulsion donnée au bâton, change. Au cours d’une même séance, on pourra varier les rythmes pour ressentir les différences et varier les plaisirs…